Marée de Paradis
Paroles

Discographie de
cette chanson :

Marée de Paradis, CD 3
Marée de Paradis
"Quai de l'Isle"

Les fayots

Chants de marins de Normandie
Répertoire du groupe Marée de Paradis.


Marée de Paradis, chants de marins Chanson de la Royale, de matelots groumeurs, non dépourvue d'humour. Elle date de la fin du XIXème siècle. Le dernier couplet fut rajouté après les mutineries de la Mer Noire en 1919.

Discographie :
Marée de Paradis, CD 3, "Quai de l'Isle", L'Autre Distribution.

Imprimer
 Editer une version imprimable de cette page.
Ecouter
 Télécharger un extrait de cette chanson en MP3

Paroles :

Mon petit gars vois-tu là-bas ce gros bateau
Tout peint de frais immobile sur l'eau
On y trime et on y pleure
On y rage et on y meure
C'est l'empire des fayots oh oh oh oh

C'est de la faute aux fayots
Si on est mal sur les bateaux
Ah fayots fayots fayots
Tu nous fais gonfler la peau
Pas moyen de les digérer
Les petits pois
En France il faut espérer
Qu'on finira d'en bouffer
Des sales fayots


L'entrepont rempli de punaises et de cafards
Fait trembler la marine française tous les soirs
On passe son temps en prison
Grandes gamelles petites rations
Aux puces punaises et morpions comme aux cochons

Quand, après avoir trimé, Jean Le Gouin
Croit pouvoir à terre s'amuser un brin
Il reçoit comme permission
Le droit de monter la faction
Pendant que les officiers vont festoyer

A Toulon il y a des gonzesses pas d'erreur
Qui n'ont ni tétons ni fesses pas de chaleur
Elles ont des pieds comme des veaux
Et des gueules comme des chameaux
Ce sont les femmes de tous ces maudits fayots

En Mer Noire où par centaines les Jean Le Gouin
Ont rempli leur devoir d'homme c'est très bien
Et ça nous fait espérer
Que sur tous on pourra compter
Quand il faudra culbuter tous les gradés